Les jeux-cadres spécifiques de Thiagi, appelés jeux « lisez-moi » , ont pour but de faire lire ce que l’on rechigne à lire. La plupart de ces jeux-cadres utilisent la pression sympathique d’autres apprenants. Dans ces jeux, on a parfois un pied dans la bibliothèque, l’autre dans la cour de récréation.

  • On peut par exemple développer les activités suivantes :
  • Chaque apprenant crée un jeu de 20 questions/réponses. Ce jeu est transmis par permutation circulaire aux autres personnes du groupe, qui testent ainsi leurs connaissances. Le fait de rechercher 20 questions fait découvrir le sujet ; le fait de répondre à plusieurs jeux de questions renforce et complète l’acquisition de connaissances.
  • Chaque apprenant est responsable d’une partie de la lecture (par exemple un chapitre), et rédige une synthèse des éléments essentiels de cette partie. Cette synthèse aide les autres participants à entrer dans cette partie de la lecture.
  • Chaque apprenant est responsable d’une partie de la lecture, et en devient « expert ». Les autres participants du groupe lui posent des questions sur cette partie, auxquelles il doit répondre au mieux. La réponse d’un véritable expert peut éventuellement être ensuite fournie.
  • Chaque participant écrit un résumé d’un document proposé. Les résumés sont mélangés et envoyés à tous les participants (sauf au rédacteur), d’une manière anonyme. Chacun doit lire les autres résumés, et répartir (par exemple) 100 points entre les résumés qu’il trouve les plus intéressants. Les trois résumés ayant le plus de points sont renvoyés à l’ensemble des participants.

On peut simplifier les activités ci-dessus, pour en supprimer la nécessité de former des groupes d’apprenants.
Par exemple, on pourra fournir un certain nombre de résumés sur un sujet donné, puis demander à l’apprenant de répartir des points selon la qualité qu’il trouve à chacun des résumés, et finalement lui faire comparer ses choix avec des résultats statistiques.