« Que faites-vous précisément, et depuis quand le faites- vous ? »

Thiagi conçoit depuis plus de 30 ans des formations à base de jeux, d’activité interactives et collaboratives, et de simulations. Bruno Hourst utilise les jeux de Thiagi depuis plus de 15 ans dans sa démarche de formateur et de créateur de formations.

Notre approche intègre des principes fondés sur le bons sens pédagogique, des théories de l’apprentissage reconnues, les sciences cognitives et l’expérience tirée du terrain.

« Nos managers et nos participants n’accepteront jamais cette approche de l’apprentissage ! »

Pas de problème. Nous avons des techniques pour surmonter les réticences initiales. Nous avons utilisé notre approche basée sur des jeux dans de nombreux contextes d’apprentissage : formation au management ou à la vente, apprentissage professionnels très techniques, apprentissage de compétences et acquisition de connaissances en milieu scolaire. Nous avons utilisé cette approche à tous les niveaux de l’entreprise, depuis les top executive managers jusqu’aux employés, et également avec des groupes rassemblant des participants de différents niveaux, de la base au sommet. Nous avons utilisé cette approche (et formé d’autres à l’utiliser) dans le monde entier, dans différents pays et dans des cultures extrêmement différentes.

« Nous ne voulons pas perdre notre temps à jouer. Nous avons un contenu extrêmement important à présenter à tous les participants. »

Pas de problème. Nous savons soigneusement intégrer votre contenu dans nos activités interactives. Nous savons qu’une activité sans contenu est un gaspillage de temps et d’effort. Nous savons aussi qu’un contenu sans activité conduit à une connaissance inerte, impossible à mettre en œuvre pratiquement.

Nous utilisons le contenu de base existant dans la forme où il existe : livres, articles, fiche de tâche, vidéos, podcasts, Internet ou visites sur le terrain. Si le contenu n’existe pas encore sous une forme précise, nous intégrons dans le déroulé de la formation l’apport d’experts.

Nous utilisons un ensemble de jeux et de jeux-cadres pour concevoir rapidement des jeux et des activités interactives de formation. Cela nous permet de concevoir des formations faster, cheaper and better (plus rapides, moins chères et de meilleure qualité).

« Quand présentez-vous le contenu ? Quand proposez-vous des activités interactives ? »

Nous pouvons utiliser trois approches pour intégrer le contenu dans les activités interactives.

Dans l’approche de briefing, les participants entrent d’abord dans le contenu, puis activent ces nouvelles connaissances pour les mémoriser, et apprendre à les utiliser et à les appliquer.

Dans l’approche de débriefing, nous commençons par l’activité, et nous en tirons du contenu par le biais d’activités de débriefing.

Dans l’approche de coaching, nous insérons le contenu au cours de l’activité. Nous arrêtons régulièrement l’activité, nous présentons le contenu nécessaire, les conseils ou le feed-back juste suffisant aux participants pour continuer à relever le défi proposé par l’activité.

Pouvez-vous nous donner quelques exemples ?

Nous avons de nombreux exemples de formations ainsi conçues, et ayant obtenu des résultats exceptionnels.

En voici quelques-uns.

(Thiagi) Ressources humaines. Nous avons formé les managers d’une grande compagnie d’assurance à mémoriser et à appliquer les politiques et les procédures RH. Pour cela, nous avons conçu une série d’activités de formation autour du manuel RH de l’entreprise. Les managers ont travaillé individuellement et en équipes sur le manuel, ont généré des questions, ont répondu à des quiz particuliers, et ont été capables de trouver des solutions à des scénarios de plus en plus difficiles.

(Mieux-Apprendre). Formations management et RH. Nous avons reformaté plusieurs formations au management et aux RH d’une grande entreprise française, très développée à l’international. Certaines de nos formations ont été traduites en français, anglais, portugais, espagnol et mandarin, avec d’ « outstanding results ».

(Thiagi) Gestion des urgences. Nous avons travaillé avec un groupe inter-services pour former les employés d’une grande ville américaine côtière à gérer les urgences liées aux tempêtes et aux ouragans côtiers. Lors de cette formation, nous avons aidé les participants à utiliser les consignes élaborées par les spécialistes, et à appliquer les principes et les procédures permettant de traiter autant les situations simples que les cas complexes.

(Mieux-Apprendre). Reformatage d’un séminaire d’accueil. Dans cette grande entreprise, un séminaire d’accueil pour nouveaux arrivants durait trois jours, et voyait se succéder des experts de manière ininterrompue, transformant le séminaire en un long « tunnel de PowerPoint ».

Nous avons proposé de raccourcir le séminaire à 2,5 jours et d’augmenter la taille des groupes de participants, permettant de faire des économies substantielles. Nous avons travaillé avec chacun des experts pour définir avec eux l’essence de ce qu’ils voulaient transmettre, et pour leur expliquer comment rendre actifs les participants sur leur sujet. Il s’agissait ainsi non pas de gaver les participants d’informations, mais de leur donner l’envie d’en savoir plus sur les sujets traités.

(Thiagi) Programmation complexe. Nous avons travaillé avec une société high-tech pour former les employés à la programmation de commutateurs téléphoniques. Pour cela, nous avons créé un test de performance sous forme de simulation, et nous avons préparé des équipes de participants à réussir ce test, par l’utilisation de manuels existants, de démonstrations vidéo, de conférences interactives et de travail avec des experts.

(Mieux-Apprendre) Enseignement scolaire. Nous faisons découvrir régulièrement à des équipes d’enseignants l’intérêt des activités interactives (de type jeux-cadres) pour enrichir leur enseignement, tant dans la transmission de connaissances et de compétences que dans l’évaluation. Dans certains classes, ce sont maintenant les élèves qui réclament des évaluations – sous forme d’activités interactives.

(Thiagi) Relation clients. Nous avons formé les opérateurs de centres d’appels sur la façon de gérer les clients mécontents ou désagréables. Pour cela, nous avons fourni aux participants une check-list expliquant quoi faire avant, pendant et après des conversations difficiles. Nous avons utilisé des activités interactives, incluant une série de mini jeux de rôle rapides.