Présentation

Cette activité utilise le dessin, et attire l’attention des participants sur le fait qu’ils se comportent parfois d’une manière quelque peu irréfléchie.
Bien que très brève, elle transmet un message important.

But

Prendre en compte de la réalité pour éviter les images déformées

Participants

Minimum : 1
Maximum : Indifférent
Optimum : 10 à 30

Temps

Activité : 99 secondes
Débriefing : 5 à 30 minutes

Matériel

Petites cartes bristol (une par participant)
De quoi écrire

Déroulé

Demander à chacun de dessiner une main sur sa carte, en 45 secondes.

Au bout de 45 secondes (peu importe si certains artistes n’ont pas fini leur chef-d’œuvre), commencer le débriefing.

Plutôt que de diriger une discussion, mettre en avant les points suivants :

Combien parmi vous ont regardé leur main ou la main d’un voisin pour faire leur dessin ?

La plupart ne l’ont pas fait. C’est parce que nous préférons travailler avec une image mentale, même si le monde réel est juste devant nos yeux. Nous réfléchissons avec ces images mentales, et nous fondons fréquemment nos actions sur ces images mentales. Les psychologues appellent ce fait de créer des images mentales : généralisation, abstraction, acquisition conceptuelle. On pourrait l’appeler : stéréotypie.

Il n’y a aucun problème en soi à utiliser des images mentales pour faire un dessin. Cependant, il peut y avoir de réels problèmes si vous fondez votre politique d’embauche dans votre société sur, par exemple, l’image mentale d’une employée femme, parce que votre image mentale peut être fondée sur des stéréotypes, donc déformée.

Réfléchissez : quand avez-vous récemment ignoré la réalité, et travaillé avec une image mentale ? Cette image mentale était-elle conforme à la réalité, ou déformée ?