Présentation

Cette activité utilise le dessin, et attire l’attention des participants sur le fait qu’ils se comportent parfois d’une manière quelque peu irréfléchie.

Bien que très brève, elle transmet un message important.

Cette "jolt", qui piège les participants, risque de se retourner contre vous si vous vous moquez bruyamment de l’erreur qu’ils ont faite. Lorsque vous mettez en évidence ce que eux n’ont pas fait, insistez sur le fait que vous avez agit de même lorsque vous avez participé à cette activité pour la première fois. Maintenez un climat d’humilité – même si vous n’avez pas fait l’erreur.

But

Être attentif aux éléments non visibles mais essentiels

Participants

Minimum : 1
Maximum : Indifférent
Optimum : 10 à 30

Temps

Activité : 99 secondes
Débriefing : 5 à 30 minutes

Matériel

Petites cartes bristol (une par participant)
De quoi écrire

Déroulé

  • demander à chacun des participants de dessiner en 45 secondes un arbre sur la carte bristol. Préciser que le dessin de cet arbre peut être réaliste ou abstrait. La seule contrainte est qu’il doit être dessiné en 45 secondes.
  • laisser dessiner les participants
  • attendre exactement 45 secondes, puis arrêter les participants (peu importe si quelques-uns des artistes n’ont pas fini leur chef-d’œuvre).
  • expliquer le but essentiel de l’activité
  • commencez le débriefing. Plutôt que de vous lancer dans une discussion, présentez le point clé de cette activité de la manière suivante :
    • regardez votre arbre.
    • regardez l’arbre de votre voisin.
    • combien d’entre vous ont dessiné les racines de leur arbre ? Très peu d’entre vous l’ont fait ! À vrai dire, moi non plus, quand j’ai découvert cette activité, je n’ai pas dessiné les racines. Que serait un arbre sans ses racines pour le soutenir ? Comment pourrait-il avoir accès à l’eau et se nourrir ? Nous devons bien admettre que les racines d’un arbre sont essentielles !
    • pourquoi n’ai-je pas dessiné les racines ? Probablement parce qu’en général on ne voit pas les racines. Elles sont cachées. Quelles sont les choses que j’ignore parce qu’elles ne sont pas visibles ? N’avons-nous pas tendance à rejeter des éléments essentiels d’un ensemble uniquement parce qu’on ne les voit pas ? Parfois, les éléments les plus critiques dans un ensemble ne sont pas des objets physiques, mais des éléments invisibles et intangibles tels que les relations humaines, les sentiments ou les émotions.
    • avez-vous des exemples ?
    • quels problèmes peuvent se poser lorsque nous avons une vision et une pensée sélectives des choses ?
    • comment pouvons-nous éliminer ou réduire l’impact de cette manière habituelle d’ignorer ce que nous ne pouvons pas voir ?