Titre anglais : Open and Closed

Présentation

Poser des questions, qu’elles soient ouvertes ou fermées, est une activité nécessaire pour tous les formateurs, enseignants, consultants, managers... Deux formes de questions sont possibles : ouvertes ou fermées, et sont conjointement nécessaires.
Le concept de « questions ouvertes et fermées » peut être abordé au travers d’activités avec des photographies ou des cartes-photographiques.
L’activité consiste à créer ses propres questions ouvertes/fermées à partir de photographies et/ou à classer des questions posées relativement à une photographie, dans l’une ou l’autre des catégories ouverte ou fermée.

Définition
Question ouverte : c’est une question qui a plusieurs réponses acceptables.
La plupart des questions ouvertes permettent de comparer deux réponses différentes et de décider laquelle semble plus acceptable, ou la « meilleure ». Les questions ouvertes nécessitent de la part des participants réactivité, créativité et réflexion. Ce type de questions peut amener à exprimer des opinions, des sentiments. Elles comportent une part de subjectivité.

Question fermée : c’est une question qui appelle à une seule réponse correcte.
Cela peut être sous forme « oui ou non », « vrai ou faux ».
Les questions à choix multiples, où il faut cocher des cases, s’inscrivent dans ce type de questions, car on a un choix « fermé ».
Un autre type de questions fermées se forme avec les interrogatifs tels que « qui », « où », « quand », « pourquoi », « combien », ou tout interrogatif qui demande une réponse précise, chiffrée ou datée, ou en quelques mots précis. Les questions fermées appellent le plus souvent des réponses objectives.

Synopsis

Les participants posent à tour de rôle des questions se rapportant à une photo. Celui qui propose une question, appelée le « questionneur », classe secrètement sa question en « ouverte » ou « fermée ». Les autres joueurs sont également invités à classifier la question entendue en « ouverte » ou « fermée ». Le score final de chaque « questionneur » va dépendre du nombre de personnes qui seront d’accord avec sa classification. Le participant qui obtient le score le plus élevé emporte la partie.

But

Cette activité a pour objectif de faire comprendre aux participants, en écrivant des questions ouvertes et fermées, et en les classant dans la catégorie qui convient, la nuance entre les deux types de questions, ouvertes et fermées, et ainsi, de pouvoir mieux choisir, suivant son contexte, ses objectifs, etc. quelle sorte de question il convient de poser.

Participants

Minimum : 2
Maximum : indifférent, répartis en groupes de 5 à 10
Optimum : De 5 à 7 personnes

Temps

5 à 20 min suivant le nombre de participants

Matériel

  • Une photo sélectionnée, une par groupe.
  • Des cartes permettant à chaque participant de désigner lui-même si la question qu’il pose est « ouverte » ou fermée » (carte à construire, voir dans le chapitre : préparation).
  • Autant de livres que de groupes.
  • Une table par groupe.
  • Liste du matériel : cartes-photo (voir supports proposés pour les jeux du « mieux apprendre » par exemple) ; carte de classement (1 par personne), 1 livret par table (1 par groupe).

Déroulé

PRÉPARATION
Préparer une introduction de cette activité pour guider les participants au départ en donnant le déroulé et les définitions : aborder les points-clés expliquant ce que sont des questions ouvertes ou fermées. Utiliser les définitions du premier paragraphe de cet article pour avoir un contenu pratique sous les yeux.
Préparer les cartes des participants (1 par personne) : pour cela, préparer des cartes blanches recto-verso (type carte de visite). D’un côté, dessiner un cercle fermé, et de l’autre un cercle incomplet, non totalement fermé (cercle ouvert).
Préparer des exemples appropriés. Sélectionner une photo et accompagner celle-ci de questions ouvertes et fermées préparées à l’avance.

Voici un exemple

QUESTIONS fermées
1 – Combien de personnes sont en train de sauter depuis la falaise ?
2- Combien de personnes se tiennent au sommet de la falaise ?
3- Combien d’hommes y a-t’il sur la photo ?
4- De quelle couleur est l’eau ?
5- La personne qui saute est elle un homme ou une femme ?

QUESTIONS ouvertes
1- Que pensez-vous du comportement de la personne qui saute ?
2-Quelle serait une légende appropriée pour cette photo ?
3-Pourquoi cette femme saute -t-elle dans l’eau ?
4-A quel proverbe cette photo vous fait penser ?
5- Si vous étiez un moniteur de plongeon, quel retour voudriez-vous faire à cette femme au sujet de sa prestation, de ce saut ?

Expliquer le concept des questions ouvertes ou fermées. Montrez la photographie que vous avez choisie (voire faites-la circuler) et demandez aux participants de poser quelques questions ouvertes et fermées. Débattez quelques instants pour bien faire comprendre le concept et corriger au besoin les propositions.

Répartir les participants. Constituer des groupes de 4 personnes au minimum et 7 au maximum.

Distribuer les fiches de classement. Remettez une fiche de classement à chaque participant, expliquez que ces cartes sont à utiliser quand on est « questionneur ». Les cartes ont deux côtés, un pour indiquer que l’on pense poser une question ouverte (cercle ouvert) et l’autre quand on pense poser une question fermée (cercle fermé).

Placer un livre au milieu de chaque table. La personne qui posera une question devra mettre sa carte sous le livre, la face correspondant à sa proposition (« je pose une question ouverte » = cercle ouvert, ou « je pose une question fermée » = cercle fermé) côté table, non visible sous le livre. Les autres participants ne doivent pas voir le choix fait par le « questionneur ».

Placer une photo au centre de la table. Demandez aux participants de l’étudier en silence. Informez-les qu’ils disposent de 3 à 5 min.

PREMIER TOUR
Désigner le premier « questionneur » dans un groupe ou demandez à un volontaire de poser une première question, en rassurant le groupe : tout le monde devra poser au moins une question.
Le « questionneur » montre la photo qu’il a sur sa table à tout le monde et pose sa question. Il place alors secrètement sa carte de classement, avec la réponse « ouverte » ou « fermée » qu’il pense appropriée à la question qu’il vient de poser, face contre table et sous le livre, sans que personne ne voie cette carte.

Réflexion générale  : demandez aux autres participants de réfléchir à la question qui vient d’être posée, en étudiant la photographie. Demandez-leur de classer la question.

Classement  : demandez aux participants de lever la main avec les doigts ouverts, s’ils pensent que la question posée est de type « ouverte » ou avec les doigts repliés s’ils pensent que la question est de type fermé. Comptez les mains ouvertes et les mains fermées. Inscrivez le résultat sur un tableau.

Score  : demandez au « questionneur » de présenter la carte qu’il a caché sous le livre avec le symbole qu’il a choisi. Le questionneur recevra autant de points que le nombre de participants d’accord avec lui.

Débriefing  : Interrogez les participants sur leurs choix, leur perception des différents classements, la méthode et les critères qu’ils emploient pour procéder au choix. Ne dépassez pas le temps imparti.

TOURS SUIVANTS
Continuer le jeu  : répétez le processus, mais au sein des groupes : les participants deviennent « questionneurs » à tour de rôle. Chaque participant inscrit son score sur sa carte de classement par exemple.
Si le groupe est petit, le jeu peut rester collectif, tout en gardant les groupes, pour une diversité de photo. Proposez alors de changer la répartition des groupes à intervalles réguliers ou après chaque photo.

CONCLUSION du jeu
Le jeu est fini quand tous les participants ont joué une fois le rôle du « questionneur ». L’animateur collecte alors les scores : le participant avec le score le plus élevé remporte la partie.

Débriefing

Demandez si les participants ont des questions, des réactions sur ce qu’est une question ouverte ou fermée, sur le jeu lui-même... invitez aux échanges et à la discussion pour une bonne appropriation du jeu par tous les participants. Pour vous aider, vous pouvez utiliser les quelques questions qui suivent
1- Quels sont les avantages et inconvénients des questions ouvertes ?
2- Quels sont les avantages et inconvénients des questions fermées ?
3- Quelles questions sont particulièrement adaptées à de la formation ?
4- Quel type de questions choisir pour conduire un entretien d’embauche ?
5- Pouvez-vous poser une question fermée sur la photo et la convertir en question ouverte ?
6- Pouvez-vous poser une question ouverte sur la photo et la convertir en question fermée.
7- Pouvez-vous trouver une question sur la photographie qui ne soit pas facile à classer en ouverte ou fermée ?
8- Pouvez-vous donner une question ouverte dont la réponse est rapide et brève ?
9- Pouvez-vous donner une question fermée qui demande une longue réflexion et une réponse longue ?

Variante

Des variations sur l’activité ? Vous pouvez donner une photo différente à chaque participant. Demandez-leur alors d’utiliser cette photo quand vient leur tour de devenir « questionneur .

Traduction  : Christine Raiffaud